Devenir intermittent du spectacle en auto entrepreneur

L’industrie du spectacle offre plusieurs opportunités aux métiers artistiques. Parmi les plus recherchés, il y a celui d’intermittent du spectacle qui attire de plus en plus d’artistes de nos jours. C’est un métier très passionnant qui ne s’exerce pas toujours à plein temps comme tous les autres. Et si vous rêvez d’être intermittent du spectacle tout en étant votre propre employeur, vous pouvez toujours opter pour le régime auto entrepreneur. Quel rôle joue l’intermittent du spectacle et quel itinéraire faut-il suivre pour le devenir en auto entrepreneur ?

auto-entrepreneur-intermittent-du-spectacle

Les missions et son rôle

Dans le monde du spectacle, les entreprises ont généralement besoin de prestataire par alternance de périodes et de chômages. Et pour satisfaire ce besoin, ils se tournent vers l’intermittent du spectacle. L’intermittent du spectacle n’est donc pas employé en permanence par une entreprise en particulier. Il travaille souvent pour plusieurs employeurs à la fois. On parle du statut de salariés intermittents à employeurs multiples. Un statut qui vit le jour en 1936 et a permis à l’époque d’accueillir les techniciens et les cadres de la production cinématographique qui dans le temps étaient perçus comme des artisans. Au fil des années, les artistes-interprètes et les techniciens du spectacle vivant se sont ajoutés à la liste. Et aujourd’hui, cette liste ne cesse de croître compte tenu de l’engouement des acteurs d’autres branches du domaine artistique.
L’intermittent du spectacle est donc sollicité pour une période définie sous un contrat clair et précis. Il doit disposer des qualités qui sont souvent sollicitées par les entreprises de spectacle. Ainsi, l’intermittent du spectacle doit être un organisateur de spectacle qui sait agir avec rigueur et discipline, il doit avoir un sens artistique bien développé et être en mesure de résister au stress et à la fatigue. Le métier d’intermittent du spectacle exige aussi un certain dynamisme, du leadership et un esprit d’équipe.

Les formations pour devenir intermittent du spectacle

Pour accéder au métier d’intermittent du spectacle, une certaine formation est requise. Il est important de disposer d’un titre professionnel de technicien du spectacle, avoir un diplôme national des métiers d’art et du design dans la mention spectacle est aussi un atout très recherché. Ce diplôme s’obtient après trois années de formation post bac dans les métiers des arts.
Aussi, bien qu’exerçant déjà le métier d’intermittent du spectacle au sein d’une ou de plusieurs entreprises, il est recommandé de s’offrir régulièrement des formations pour la mise à jour de ses compétences. Il en existe un peu partout avec des possibilités de trouver un financement pour ses projets.

Le salaire de l’intermittent du spectacle

Comme mentionné un peu plus haut, l’intermittent du spectacle est considéré comme un salarié. Et il est tenu de payer les cotisations sociales auprès d’un organisme compétent. En cas de chômage, il reçoit une indemnisation chômage jusqu’à ce qu’il reprenne avec un autre contrat. Notons qu’il est rémunéré par cachet en CDD en fonction du nombre d’heures travaillées. Lorsqu’il dispose des compétences requises et qu’il assure bien son rôle, l’intermittent du spectacle peut finalement se retrouver à 1700 euros par mois.

Débutant

1250€/mois

Moyen

1550€/mois

Expert

1700€/mois

Les débouchés de l’intermittent du spectacle

Avec une bonne formation, vous avez la possibilité d’accéder à plusieurs métiers en tant qu’intermittent du spectacle. Vous pouvez par exemple être décorateur-scénographe, directeur artistique, éclairagiste, machiniste constructeur, musicien ou encore régisseur de spectacles. Bien d’autres possibilités s’ouvrent pour l’intermittent du spectacle qui peut être invité à travailler sur des projets de grande ampleur.
spectacle

Comment devenir et s’inscrire en auto entrepreneur intermittent du spectacle?

Étant intermittent du spectacle, il est possible de développer son activité en auto entrepreneur. Ceci vous permet de produire ou de diffuser du spectacle de façon libre en restant à votre propre compte. Mais vous perdez les avantages de salarié et devez répondre à toutes les obligations qu’implique le régime d’auto entrepreneur.
Pour avoir votre auto entreprise, vous devez posséder une licence d’entrepreneur du spectacle et être immatriculé au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM). Ces deux conditions vous permettent d’exercer pleinement votre métier d’intermittent du spectacle sous le régime d’auto entrepreneur. Des documents attestant votre statut vous seront demandés lors des différentes étapes de la procédure d’inscription.
Aujourd’hui, avec le développement de l’internet, l’inscription pour devenir auto entrepreneur est désormais très facile. Pas besoin de se déplacer, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel du ministère de la Culture et de remplir les différents formulaires prévus à cet effet.